Vous avez dans l’idée d’ouvrir un PER ? Plus simple depuis 2019, le plan épargne retraite est particulièrement souscrit en ce moment par les Français en raison de ses nombreux avantages (fiscalité, choix entre rente et capital). Si vous êtes intéressé par ce produit d’épargne, on vous explique ici en détail comment ouvrir un PER : conditions d’âge, types d’épargnants bénéficiant de la meilleure optimisation fiscale, où ouvrir votre PER…

Sommaire :
Quels sont les avantages d’un PER ?
Qui peut ouvrir un PER individuel ?
Quel est l’âge limite pour ouvrir un PER ?
Où ouvrir un PER individuel ?
Comment transférer un PERP vers un PER ?

Une personne souhaitant ouvrir un plan d’épargne retraite a le choix entre ouvrir un PER individuel ou ouvrir un PER d’entreprise. D’un côté, le PER d’entreprise est réservé aux salariés et peut être soit « collectif » (sans obligation de souscription, anciennement appelé Perco), soit « obligatoire » (ex-PER article 83). Et de l’autre, le PER individuel (PERIN) (lien vers : « Qu’est-ce que le Plan d’Épargne Retraite Individuel (PERIN) ? ») est ouvert à tous, notamment aux travailleurs non salariés (TNS). Ce type de PER vous permet de vous constituer un complément de ressources appréciable pour votre retraite.

Quels sont les avantages d’un PER ?

La fiscalité avantageuse du PER

Parmi les avantages du placement PERIN (lien vers : « Les avantages du placement PERIN »), ce PER vous offre plusieurs avantages fiscaux :

  • À l’entrée, tous les versements volontaires effectués sont déductibles de l’impôt sur le revenu dans la limite du plafond d’épargne retraite (lien vers : « Qu’est-ce que le plafond d’épargne retraite ? »).
  • À la sortie, vous bénéficiez d’une fiscalité avantageuse sur la rente (lien vers : « Rente PER : quelle fiscalité ? ») ou sur le capital en fonction de votre choix.

Un choix laissé à la sortie du PER

En effet, vous avez le choix pour la sortie de votre PER entre :

  • Récupérer votre argent sous la forme d’un capital : un montant fixe vous est adressé au terme du PER. Ce montant peut cependant parfois être retiré de manière fractionnée si vous ne souhaitez pas le recevoir en totalité d’un coup.
  • Récupérer votre argent sous la forme d’une rente viagère : le versement est échelonné chaque mois ou chaque trimestre jusqu’à votre décès.
  • Récupérer votre argent sous une forme mixte : une partie du montant est versée en capital fixe et une autre en rente viagère.

La transférabilité du PER

Autre avantage du PER individuel, il est possible d’en transférer facilement les montants dans les deux sens (vers ou depuis votre PER individuel). Ainsi, vous pourrez par exemple transférer des montants de vos PER d’entreprise ou d’anciens PER (PERCO, article 83, PERP…) vers votre nouveau PER individuel. De plus, il est possible jusqu’au 31 décembre 2022 de transférer des sommes de vos contrats d’assurance vie ou de capitalisation vers votre PERIN, avec d’autres avantages fiscaux à la clef.

Qui peut ouvrir un PER individuel ?

À l’inverse des PER d’entreprise réservés aux salariés, les PER individuels sont ouverts à tous, et notamment aux travailleurs non salariés. Dirigeants, micro-entrepreneurs, indépendants, freelances, etc., peuvent en effet ouvrir un PER individuel.

En raison de sa fiscalité, le PERIN est même un produit d’épargne souvent recommandé aux travailleurs non salariés, notamment aux professions libérales. En effet, le PERIN est d’autant plus avantageux fiscalement pour les contribuables dont la tranche marginale d’imposition (TMI) est supérieure ou égale à 30 % au cours de leur vie active, et qui seront soumis à une TMI inférieure au moment de leur retraite. Si vous êtes dans ce cas, le PER individuel vous permettra de déduire vos versements volontaires de votre impôt sur le revenu à l’entrée, et d’obtenir une imposition moindre à la sortie du PER.

Quel est l’âge limite pour ouvrir un PER ?

Si ouvrir un PER individuel est possible peu importe son statut professionnel, il faut cependant signaler qu’il existe parfois une condition d’âge. En effet, la souscription d’un PERIN est en principe ouverte à tous ; mais, dans la pratique, les banques, mutuelles, assureurs, etc., peuvent poser un âge limite pour ouvrir un PER.

Comme il s’agit d’un produit servant à se constituer un complément de revenus pour sa retraite au fil de sa vie active, un âge limite de 68 ans est généralement imposé à la souscription. Par conséquent, il est intéressant d’ouvrir le plus tôt possible son plan épargne retraite. Il est même possible d’ouvrir un PER pour ses enfants mineurs (mais la personne demandant l’ouverture doit être âgée d’au moins 18 ans).

Où ouvrir un PER individuel ?

Vous pouvez très facilement ouvrir votre PER individuel chez GARANCE (devis en ligne et souscription en quelques clics). Nous avons conçu votre PER individuel GARANCE Sérénité comme un produit d’épargne ultra-flexible :

  • Vous faites vos versements au rythme que vous souhaitez.
  • Vous pouvez choisir une sortie du PER en rente, en capital, ou avec un mix des deux.
  • Vous pouvez même choisir entre plusieurs types de rente (rente personnelle, rente de réversion, rente progressive…).

De plus, votre PER individuel GARANCE Sérénité est spécialement adapté aux TNS, avec la possibilité de souscrire une option d’exonération de vos cotisations en cas d’incapacité temporaire ou totale de travail, ou d’invalidité permanente et totale.

Comment transférer un PERP vers un PER ?

Si vous avez ouvert dans le passé un PERP (plan d’épargne retraite populaire), vous pouvez facilement transférer l’épargne retraite déjà constituée vers votre PER individuel GARANCE Sérénité, simplement en nous en faisant la demande.

Dès que vous nous sollicitez, nous réalisons une étude personnalisée de votre situation pour vous informer si ce transfert est bien la meilleure solution en fonction de votre profil.