Près d’un chef d’entreprise sur deux (artisans, commerçants, indépendants…) ne dispose pas de contrat de prévoyance. Une curieuse « imprévoyance » que l’on peut imputer à diverses causes : méconnaissance de la couverture, manque de réflexion, crainte du coût financier…

Les aléas de la vie : de vrais risques  

En cas de maladie ou d’accident grave entraînant une incapacité de travail prolongée ou une invalidité, si vous êtes un travailleur non salarié, la protection sociale proposée par votre régime obligatoire d’assurance maladie et de retraite est très limitée. Il est donc fortement recommandé de la renforcer en souscrivant une assurance prévoyance.

En cas de coup dur, un tel contrat vous permettra de débloquer un capital et divers services pour vous soutenir ainsi que votre famille. Sur le plan professionnel, si vous ne pouvez pas assurer vos fonctions, les garanties souscrites prévoient généralement de vous aider à trouver une solution de transition (remplaçant, cession d’entreprise…). Par ailleurs, dans le cadre de la loi Madelin, certaines assurances donnent droit à des avantages fiscaux.

Bien choisir votre contrat en trois étapes

Vous êtes indépendant et vous souhaitez franchir le pas ? Vous voulez souscrire une assurance prévoyance, mais ne savez pas comment vous y prendre ? Suivez le guide !

  • Premièrement, évaluez vos besoins et ceux de votre famille : quel est le niveau de votre protection sociale ? Quels sont vos revenus, vos dépenses, votre patrimoine ? Quelles seraient les conséquences financières pour votre foyer si vous n’aviez plus de revenu ? Pour vous aider dans cette démarche, n’hésitez pas à solliciter, auprès de votre mutuelle ou assurance, la réalisation d’un bilan personnalisé.
  • Ensuite, prêtez attention à l’étendue des garanties. Quel est le taux d’incapacité déclenchant le versement de la rente ? Selon quel barème (professionnel, fonctionnel) le taux d’incapacité est-il évalué ? Comparez les services proposés : assistance juridique, psychologique, services à la personne, etc. Examinez également le montant des indemnités et du capital garanti : il peut varier selon votre âge, votre métier ou encore votre état de santé.
  • Enfin, lisez les petites lignes ! Autrement dit, les conditions de votre contrat. Certaines pathologies sont-elles exclues du contrat ? Quels sont les délais de carence ? La durée des garanties ? Et, parce que vos besoins et ceux de votre famille évolueront avec le temps, assurez-vous de la modularité des clauses souscrites.

 

 

Découvrez nos offres

Assurance Prévoyance

Assurance Prévoyance

Bénéficiez d’une couverture prévoyance complète et des services d'assistance personnalisés....

Prévoyance coups durs (2)

Prévoyance Coups Durs pour faire face aux accidents de travail et maladies professionnelles

Constituez-vous un complément de revenu et prémunissez-vous contre les aléas de la vie en cas de maladie ou d’accident de…...

Prévoyance Madelin

Prévoyance Madelin

Avec notre solution GARANCE prévoyance Madelin conçue pour les indépendants, vous bénéficiez d’avantages fiscaux tout en protégeant votre famille et…...