SCULPTEUR SUR PARCHEMIN

 

Matéo Crémades est passionné de musique depuis son plus jeune âge. Formé au conservatoire de Tours, il est à la fois chanteur et guitariste. Durant son doctorat en musicologie, il découvre un nouvel instrument : la guitare baroque.

En 2014, décidé à posséder sa propre guitare baroque, mais n’ayant pas de budget, il se lance dans la fabrication de son instrument. Pendant un an, il s’applique dans ce travail de lutherie méticuleux, qui l’amènera à réaliser sa première rosace en parchemin destinée à orner l’ouïe de l’instrument. C’est à partir de ce moment qu’il découvre la sculpture sur parchemin qui deviendra son futur métier : « Je suis tombé amoureux de la matière et ce type de travail minutieux m’a toujours attiré. »

En février 2017, il crée son entreprise et se spécialise dans la reproduction de rosaces en parchemin copiées sur des instruments anciens datant du 16e et du 17e siècle, tels que le luth, la guitare baroque, le cistre ou encore le clavecin. En amont de la reproduction, il y a un formidable travail de compilations et de recherches historiques, notamment sur internet, dans les musées ou à partir de plans d’instruments. 

Le processus de création est toujours le même. Matéo utilise du parchemin de peau de chevrette qui se distingue par sa qualité. Il superpose différentes feuilles de parchemin, puis les découpe pour faire ressortir le motif souhaité. « Il faut donner de la matière et de l’épaisseur. Les rosaces peuvent être plates ou en volume avec plusieurs étages ».  Le travail au scalpel et à l’emporte-pièce, permet un résultat très précis et peut prendre plusieurs dizaine d’heures en fonction des dessins à reproduire. Pour apporter une touche de modernité et d’originalité, Matéo utilise également des parchemins teintés.

Ses créations sont commandées par des luthiers ou par des particuliers pour orner un instrument en cours de fabrication, ou remplacer une rosace sur un instrument déjà existant.

Aujourd’hui, sa priorité est de développer sa clientèle. Pour se faire, un site internet sera en ligne à l’automne 2019. Il souhaite également continuer de mettre en valeur son travail de fabrication de rosaces qu’il exporte déjà en Europe et à l’International.

 

Facebook : Atelier Mateo Crémades